Bienvenue sur le site de l'Office de Tourisme
Site officiel de l'Office de Tourisme de Lugrin

LUGRIN s'est d'abord appelée ad Lugrino, dans une charte du IXème siècle, puis Lugrinum (même racine Lug = lac ou rivière que Lugano ou Lugdunum, aujourd'hui Lyon).
On peut attribuer sans risque à la préhistoire un polissoir de hache trouvé à Lugrin; en revanche, la très curieuse pierre sculptée tricéphale que l'on peut voir encastrée dans un mur au hameau de Vallièges, est très difficile à dater. Des vestiges romains ont été relevés à la Vieille Eglise. Lugrin entre vraiment dans l'histoire avec une inscription funéraire aujourd'hui conservée au musé de Lausanne, relatant la mort le 1er septembre 527 d'un enfant de treize ans nommé Brovacus, qui aurait été racheté de captivité par le roi burgonde Gundomar. Malheureusement, cette inscription isolée est d'une interprétation difficile. En 892, un des grands du nouveau royaume de Bourgogne, le comte Manassès, donne à l'Eglise de Lausanne un certain nombre de biens qu'il tenait lui-même du roi Rodolphe, en particulier les chapelles de Montigny (aujourd'hui à Maxilly). Elle se partageait entre plusieurs seigneuries.

Le port de Lugrin connaissait jusqu'au XVII siècle une certaine activité dans le transport du bétail et des victuailles vers le pays de Vaud. Ses bateaux bénéficiaient d'une exemption de péage à Lausanne, qu'ils se firent encore entre les 2 rives : si l'on en croit une requête adressée en 1665 par les habitants à leur évêque, des Vaudois seraient encore venus à cette époque en assez grand nombre faire leurs dévotions sur cette terre catholique : fait remarquable s'il on songe qu'à cette époque, le pays de Vaud soumis à la tutelle bernoise, était protestant depuis 130 ans. Bons chrétiens, les Lugrinois devaient l'être; en 1724, nous les voyons déléguer l'un des leurs au tombeau de saint Grat à Aoste en exécution d'un voeu que la paroisse avait fait pour être préservée "de tous accidents tant des insectes que d'autres injures du temps".

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris